Intelligence artificielle, une révolution pour la science

Posté le mercredi 21 juillet 2021 par Tom

Depuis les balbutiements des théories concernant l'intelligence artificielle en 1955 où trois scientifiques de renoms (John McCarthy, Nathaniel Rochester et Claude Shannon) appelaient à un développement des machines, le monde de la science s'est mis en marche pour tenter de faire évoluer les premiers ordinateurs. L'objectif était simple : imiter, voir dépasser le cerveau humain.

Intelligence artificielle, une révolution pour la science

Aujourd'hui, grâce à de multiples découvertes, la machine possède un pouvoir de calcul bien plus grand qu'un cerveau humain. Mieux encore, les intelligences artificielles sont en passe de résoudre des problèmes vieux de plusieurs décennies. Au-delà des fantasmes de la science-fiction nous contant des machines qui se rebellent contre l'humanité, l'intelligence artificielle est la nouvelle révolution industrielle pour beaucoup. Comment est-on arrivé là ? Que peut-on espérer de ces machines pensantes ? C'est ce que nous allons voir !

Le cerveau comme modèle

La recherche a toujours été orientée dans un sens, celui de la reproduction du cerveau humain et de ses mécanismes. Le pragmatisme scientifique s'est ainsi servi de l'anatomie humaine pour conceptualiser des outils et des programmes. Un parfait exemple de cette inspiration naturelle pour créer de l'artificiel reste les « réseaux neuronaux ». Chaque neurone artificiel permet de traiter un certain poids d'information qui est ensuite mis en relation avec tous les autres. Des réseaux neuronaux avec peu de « connexions » sont déjà utilisés dans la vie de tous les jours, mais plus les connexions sont nombreuses, plus le pouvoir de calcul de la machine est grand. Et avec les avancées technologiques récentes, ce système a permis ce que nombre de spécialistes considèrent comme la plus grande avancée dans le domaine de l'intelligence artificielle, le « deep learning ».

Le « deep learning » transforme la machine pour en faire une véritable machine pensante. Comment ? Elle apprend elle-même de ses erreurs. Chaque donnée analysée reste en mémoire. Et, à la manière d’un véritable humain, l’expérience devient sa plus grande force.

Comme on le ferait pour un athlète de haut niveau, les performances de l'intelligence artificielle sont constamment évaluées. Mais pour le cerveau artificiel, aussi étrange que cela puisse paraître, la plupart des évaluations se font au travers de jeux. En effet, les dames, le go et bien d'autres sont utilisés pour vérifier la capacité de réflexion et de création de la machine. Dans certains cas, elle se confronte même à un humain. En général, c’est en plus un champion de son domaine, comme ce célébrissime affrontement entre « Deep Blue », une I.A. créée par IBM, et Garry Kasparov, maître incontesté des échecs. Et si ce match est si connu, c’est que c’est bien la machine qui l’a emporté.

Presque trente ans plus tard, avec une possibilité de calculer des milliers d’équations en même temps, le rythme d’apprentissage de ces ordinateurs est encore plus fulgurant, et les résultats ne se sont pas fait attendre.

Un prix Nobel pour une machine ?

Récemment, c’est ainsi Deepmind, le cerveau artificiel de la compagnie Google qui a résolu un problème de biologie cellulaire vieux de cinquante ans. La machine est, en effet, capable de prévoir la forme que prendront les protéines biologiques en fonction du code génétique implanté dans celle-ci. La complexité des formes rendait l’analyse extrêmement difficile pour les scientifiques, désormais, la machine s’en charge avec une marge d'erreur bien en dessous des équipes humaines.

Très bien ! Mais toutes ces découvertes, à quoi peuvent-elles donc servir ?

À l'avancée de la médecine bien sûr avec des traitements mieux adaptés et des analyses plus rapide, mais aussi à améliorer notre quotidien.

Les progrès en médecine sont porteurs d'espoir
Les progrès en médecine sont porteurs d'espoir

L’intelligence artificielle fait déjà partie de nos vies

Loin du sérieux de la médecine, tous les réseaux sociaux sont ainsi habités par l'intelligence artificielle, trouvant l'image, l'article, la vidéo qui vous conviendra selon votre historique. Le domaine de la traduction a aussi fait un bond gigantesque avec notamment des programmes de traductions instantanées. Les programmes de reconnaissance vocale ou faciale font eux aussi partie de la grande famille des technologies usant de l'intelligence artificielle.

Notre aspirateur robot, les voitures autonomes, les drones, tous ces objets sont le reflet de l'avancée de ce domaine. Les pionniers des années cinquante, auraient-ils espéré des exploits aussi rapides ? Une chose est certaine, l'humanité n'est encore qu'au début de cette ère nouvelle. Un changement d'une importance aussi grande que la disparition de la machine à vapeur au profit du moteur à explosion. C'est ce que des spécialistes comme Elon Musk prétendent, et au vu des moyens qui sont injectés par les états comme les entreprises, on ne peut que le croire.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché sur le site, mais nous pourrons vous répondre si nécessaire.

Inutile de perdre votre temps à poster un commentaire dans le seul but de mettre un lien vers votre site. Les liens ne sont pas clickables, ne sont pas suivis par les moteurs de recherche et seront supprimés en un temps record.



Proposer un article

Tags
Intelligence artificiellescienceordinateurscerveau humainmachinescience-fiction

Déclaration Cnil : 1086105
©1two, tous droits réservés 2021. Screenshots par Robothumb.