La grande excursion de Koro

Posté le mercredi 14 avril 2021 par GhibliJap

La grande excursion de Koro est un court métrage d’animation de 15 minutes, écrit et réalisé par Hayao Miyazaki et produit par le Studio Ghibli. Il a été créé le 3 janvier 2002 et a été présenté en exclusivité au musée Ghibli situé sur le terrain du parc d’Inokashira à Mitaka dans la banlieue de Tokyo au Japon.

L’histoire parle d’un chiot nommé Koro qui se perd dans une petite ville après que son propriétaire ait laissé sa porte d’entrée entrouverte. Le film s’inspire du quartier Higashi Koganei situé dans la banlieue de Tokyo où se trouve le Studio Ghibli. Un vrai chien a été enregistré pour la voix du chiot Koro.

La grande excursion de Koro

Le film était une nouveauté par rapport aux films précédents de Ghibli du fait que ses arrière-plans utilisaient des crayons de couleur, rappelant Akiko Hayashi et son livre d’images pour enfants, Hajimete no Otsukai (la première course de Miki). La production a été dirigée par les vétérans de longue date de Ghibli, Hideaki Yoshio et Noboru Yoshida, qui ont auparavant travaillé sur Princesse Mononoké (1997), et des œuvres plus tardives telles que Le Royaume des chats (2002) et Le Château ambulant (2004). La conception artistique de ce court métrage d’animation sera plus tard adoptée pour Ponyo sur la falaise (2008). Yuji Nomi a composé la partition.

L’intrigue

Le film parle de Koro, un chiot qui fuit sa maîtresse, une petite fille nommée Sawako, après qu’elle oublie de fermer la porte d’entrée quand elle part pour l’école. Koro vit quelques aventures en ville alors qu’il est pris en charge par une fille à vélo, mais s’éclipse à un passage à niveau. Il rencontre un vieux chien sympathique et ses gentils propriétaires, tandis que sa maîtresse et son père se promènent en ville en installant des pancartes « Perdu » sur les poteaux électriques. Koro finit par s’endormir sous une camionnette de livraison, dont le chauffeur lui fait faire un tour. Lorsqu’il arrive près de chez lui, Koro sent le quartier familier et saute hors du camion pour se retrouver dans les bras de sa maîtresse ravie.

La grande excursion de Koro

Dans les coulisses

Période de transition

Selon le site de fans français de Ghibli Buta Connection, c’est en 1997, lorsque la production de Princesse Mononoké a pris fin, qu’une nouvelle idée a germé dans l’esprit de Hayao Miyazaki. Le Studio Ghibli était dans une phase transitoire dans la production de films d’animation, alors que l’industrie s’éloignait de l’animation traditionnelle dessinée à la main.

La ville de Koganei a été choisie comme cadre où se déroulerait l’histoire. De plus, le Studio Ghibli étant situé là-bas et le personnel connaissant le lieu, Miyazaki s’est alors intéressé de près à l’histoire de la ville. C’est ainsi qu’une trame se dévoile dans laquelle un chiot nommé Koro se perd et cherche son chemin à travers Koganei.

En 1997, Masashi Andô, alors directeur de l’animation chez Ghibli pour Princesse Mononoké et le prochain Le Voyage de Chihiro, était responsable de l’élaboration du story-board. Miyazaki prévoyait d’utiliser l’animation traditionnelle pour la production.

L’année suivante, 1998, marque le début de la construction du musée Ghibli. La grande excursion de Koro devait être présenté exclusivement pour le musée. Cependant, Miyazaki a changé ses plans à mi-chemin et a abandonné l’animation traditionnelle au profit du numérique. Lorsque le musée Ghibli a ouvert ses portes en 2001, les visiteurs pouvaient voir les histoires originales dans la galerie du premier étage pour comparer les deux versions.

Pré-production

En 1999, lors d’un discours à son équipe, Hayao Miyazaki a annoncé que les trois premiers courts métrages exclusifs destinés à être projetés au musée Ghibli seraient La grande excursion de Koro, La Chasse à la baleine et Mei et le Chatonbus. C’était la première fois que le Studio Ghibli produisait trois films en même temps. Une semaine plus tard, Miyazaki a commencé à dessiner le e-konte (storyboards). C’est à la même période que la pré-production de Le Voyage de Chihiro a commencé en parallèle.

L’équipe se rend compte que pour représenter Koro de manière réaliste à l’écran, ils devraient faire des recherches précises sur les mouvements des chiens. Apprenant que le directeur artistique Nizô Yamamoto avait deux petits chiens nommés Ten et Ken, l’équipe lui a donc rendu visite pour les observer et filmer leurs mouvements.

Deux semaines après son annonce, Miyazaki a terminé son storyboard. Il était satisfait du résultat et de la rapidité avec laquelle il a pu terminer son travail. Cependant, son équipe traversait une période de déprime car elle était surchargée de travail et réalisait – à partir des storyboards de Miyazaki – que Koro bougerait beaucoup et nécessiterait une grande quantité de dessins.

La grande excursion de Koro

Production

Le 17 septembre 1999, une rencontre entre les principaux collaborateurs de l’équipe a été organisée, marquant le début concret des travaux de production. Il a alors été décidé qu’ils s’inspireraient du style graphique de l’illustrateur Akiko Hayashi. Le style visuel de Hayashi se composait de couleurs douces, rehaussées par des lignes de crayons de couleur. Noboru Yoshida, directeur artistique de Ghibli à l’époque, savait que l’équipe serait confrontée à un grand défi pour capturer ce style.

En novembre 1999, Miyazaki a écouté les bandes d’auditions pour les rôles principaux et a fait son choix. Les élus étaient : Kenji Imura pour le rôle du père de Sawako, (il était producteur au Studio Ghibli et travaillait sur La Chasse à la baleine), Haruyo Moriyoshi pour le rôle de la mère, (elle travaillait chez Tokuma International), Akiko Kitajima pour rôle de l’étudiant en art à bicyclette, et Shigeru Morita pour le rôle du plombier qui trouve Koro dans sa camionnette (il travaillait au musée Ghibli). L’enregistrement a commencé quelques semaines plus tard.

Pendant la production, neuf chiots sont nés d’un chien nommé Yuki que Tamaki Kojo du département de photographie du Studio Ghibli gardait chez ses parents. Le personnel de Ghibli pensait que les chiots de Yuki seraient le choix parfait en tant qu’acteur pour la voix de Koro. L’enregistrement a commencé en février 2000.

Le 10 mai 2000, la partition de Yuji Nomi était terminée. Le compositeur s’est assis avec Miyazaki et a écouté la bande originale pendant qu’ils regardaient les premières coupes d’animation terminées. Une semaine plus tard, Joe Hisaishi a terminé une courte composition pour la séquence Ghibli no Mori no Eiga (Les films de la forêt de Ghibli) qui apparaîtra avant chaque court métrage du musée Ghibli.

Le 10 juin 2000, Miyazaki a présidé la session d’enregistrement des voix. Beaucoup d’acteurs étaient des amateurs, mais ils ont fait un travail solide malgré plusieurs tentatives pour enregistrer leurs répliques. Un acteur a dû boire du saké pour se calmer. Itsuki Komazawa, qui joue le rôle de la vedette, Sawako, était une très jeune actrice, mais elle a étonné tout le monde par son talent et son professionnalisme.

Accueil

Le film a été bien accueilli par la critique à l’étranger, avec Animetion UK louant son style et son histoire réconfortante. « Ceux qui sont habitués aux films du Studio Ghibli seront surpris par l’aspect de ce court métrage. Au lieu des arrière-plans à l’aquarelle incroyablement détaillés que le studio utilise habituellement, ceux de La grande excursion de Koro sont au crayon, donnant au court métrage une sensation beaucoup plus enfantine. Ne pensez pas que cela signifie une baisse de qualité, cependant, les visuels sont superbes et la combinaison de l’art au crayon et des personnages animés normaux est, de manière rafraîchissante, différente. L’histoire elle-même est amusante et réaliste, et c’est là que La grande excursion de Koro excelle vraiment. Les arrière-plans esquissés – de manière assez surprenante – donnent vraiment vie à la banlieue de Tokyo dans laquelle le court métrage prend vie, et les personnages sont également réalistes. Cependant, j’ai été très impressionné par le fait que le court métrage se concentre sur un chiot mignon mais ne tombe pas dans les vanités habituelles de la comédie burlesque et des animaux qui parlent. »

Vous aimerez aussi :

Capitaine Flam

Posté le samedi 13 février 2021 par Izy Fly

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas affiché sur le site, mais nous pourrons vous répondre si nécessaire.

Inutile de perdre votre temps à poster un commentaire dans le seul but de mettre un lien vers votre site. Les liens ne sont pas clickables, ne sont pas suivis par les moteurs de recherche et seront supprimés en un temps record.


1 commentaire

MangaLife Posté le samedi 17 avril 2021 à 16:22:52
L’animé est sympa, mais il ne remplace pas un Princesse Mononoké ou un Voyage de Chihiro.

Proposer un article

Tags
La grande excursion de Korocourt métrageHayao MiyazakiStudio GhibliIllustrateurStoryboardStyle graphiqueCompositeur

Déclaration Cnil : 1086105
©1two, tous droits réservés 2021. Screenshots par Robothumb.